RSS

Blog

Dorénavant, vous pouvez payer en ligne avec des éco-chèques électroniques EDENRED.

Une nouveauté.

Dorénavant, vous pouvez aussi payer en ligne avec vos éco-chèques électroniques EDENRED. A condition toutefois que le montant intégral à payer soit disponible sur la carte. Bientôt, il sera possible de payer le solde avec une autre carte de paiement. Un peu de patience donc.

Pour le moment, il n’est pas encore possible de payer en ligne avec les cartes de Sodexo et Monizze, mais une solution est en train d’être trouvée. Cette possibilité de paiement est attendue après l’été. 

 

Trois raisons de notre aversion pour les couches chinoises

Quiconque visite les forums et les groupes Facebook ne peut l’ignorer : nombreux sont les gens qui succombent aux couches et serviettes hygiéniques bon marché provenant de Chine. Ces produits sont en vente sur quelques sites web spécifiques et ne coûtent qu’une fraction du prix pour des produits similaires que vous pouvez vous procurer localement. Il y a cependant au moins trois bonnes raisons de ne pas acheter tous ces produits ‘made in China’.

La qualité

Une couche à poche pour moins d’un euro, avec le même motif imprimé qu’une couche que vous payerez 16 euros via une boutique en ligne belge ou néerlandaise… Cela veut dire deux choses. Premièrement, les motifs imprimés (et peut-être tout le design) ont été imités sans aucun respect pour les droits d’auteur du concepteur. Deuxièmement, des économies ont été réalisées tout au long du processus de fabrication : matières de moins bonne qualité, moins bonnes finitions, couche absorbante moins épaisse. Conséquence : les produits durent moins longtemps ou vont présenter plus vite des fuites. Vous devez les jeter plus rapidement et en racheter de nouveaux. Beaucoup de gens choisissent les couches lavables pour des raisons écologiques. Cette motivation disparaît si vous achetez des produits moins durables.

Les conditions de travail

Une des façons de réduire les coûts de production consiste à faire fabriquer les produits dans des conditions de travail dégradantes. Nous lisons tous régulièrement des histoires sur des usines au Pakistan, au Bangladesh ou en Chine, où le travail des enfants est monnaie courante, et où les travailleurs sont traités comme des esclaves. Ce n’est pas parce que cela se passe loin de chez nous que nous ne devons pas nous en préoccuper. C’est pourquoi Petit Fantôme et Tante Rosa travaillent de préférence avec des marques européennes qui fabriquent en Europe. Comme la marque tchèque Bamboolik qui fait fabriquer ses couches dans un atelier protégé ou encore Imse Vimse ou Myllymuksut, pour ne citer que quelques marques. Si elles ne sont pas fabriquées en Europe, nous ne choisissons alors que des fournisseurs dont nous savons qu’ils travaillent dans de bonnes conditions et sont affiliés auprès d’associations comme l’Organisation internationale du travail.

La prestation de services

La plupart des webshops et des magasins locaux où il est possible d’acheter des couches et des serviettes hygiéniques lavables investissent énormément dans la prestation de services : des séances d’information qui guident les parents dans le monde des produits lavables, des conseils pour assembler son ‘stash’, une assistance par téléphone et par e-mail en cas de problèmes éventuels concernant l’utilisation. Tout est gratuit et c’est uniquement parce que nous pouvons faire une marge raisonnable sur la vente de nos produits. Les consommateurs ont une fâcheuse tendance à demander des conseils gratuits auprès de spécialistes pour acheter ensuite des produits chez ceux qui vendent au prix le plus bas, par exemple à l’étranger. C’est la même tendance qui a récemment entraîné la disparition de la chaine Flamande Boobs'n'Burps spécialisée dans l’allaitement. Cette détérioration du marché sera certainement aussi néfaste à long terme pour le consommateur.

Nous le savons, les couches sont addictives et il n’y a rien de plus amusant que d’acheter de nouveaux imprimés. Mais si l’on choisit la voie de l’équitable et du durable, mieux vaut tout de même résister à cette addiction lorsqu’il s’agit de produits ‘made in China’.

 

Bumgenius accuse des marques chinoises de contrefaçon

Cotton Babies, l’entreprise derrière les célèbres couches Bumgenius, a déposé une plainte auprès de la justice américaine contre quatre fabricants chinois de couches lavables, dont Alvababy. Cotton Babies accuse les marques chinoises de contrefaçon.

Les marques occidentales sont exaspérées depuis longtemps par le fait que les marques de couches chinoises copient tant la conception même des couches que les motifs imprimés. Les fabricants chinois peuvent ainsi économiser sur les coûts de conception et le design. Cela, combiné aux mauvaises conditions de travail et à la qualité parfois moindre des matières premières, permet aux marques chinoises de faire du dumping.

Cotton Babies réclame aujourd’hui l’interdiction totale d’importation et de distribution des marques chinoises qui contrefont les couches Bumgenius.

Soyez fiers de vos couches lavables !

Tous ceux qui connaissent les avantages des couches lavables (meilleures pour l’environnement, le porte-monnaie et la peau de bébé) ont du mal à comprendre pourquoi tout le monde n’opte pas pour le lavable. Trop de gens ignorent encore à quel point les couches lavables sont faciles à utiliser de nos jours. Et cette ignorance représente précisément le plus gros obstacle.

C’est ce qui ressort notamment de toute une série de tests menés dernièrement aux Pays-Bas, où des communes ont permis à des familles d’utiliser gratuitement des couches lavables pendant un certain temps. C’était une façon de supprimer le premier obstacle que constitue l’investissement de départ. La majorité des tests ont démontré que les familles ont ensuite volontiers continué à utiliser des couches lavables. Dans une ville comme Breda, le test a convaincu pas moins de trente familles sur les quarante familles tests.

Nous avons fait la même constatation lorsque nous avons récemment participé aux salons Valériane à Namur et 1001 Familles à Marche-en-Famenne. Même dans une ville comme Namur, bon nombre de crèches ne font pas preuve d’un grand enthousiasme à l’idée d’accepter des enfants qui portent des couches lavables. Au contraire, la plupart d’entre elles interdisent même tout simplement les couches lavables. Les préjugés sur les couches lavables foisonnent et se réfèrent encore aux couches réutilisables d’il y a 40 ans.

 

C’est pourquoi nous aimerions lancer un appel à tous ceux qui sont des utilisateurs convaincus de couches lavables. Faites entendre votre voix. Montrez à tout le monde que vous utilisez des couches lavables. Parlez-en. Cela nous permettra peut-être de convaincre encore plus de gens. N’attendons pas !

Indisposée en voyage ? C’est le moment d’utiliser des serviettes hygiéniques lavables et des coupes menstruelles.

Quand vous voyagez, vous vous retrouvez parfois dans la délicate situation de devoir gérer des quantités de déchets de produits d’hygiène féminine. Tampons, protège-slips, serviettes hygiéniques … Si la poubelle n’est pas vidée régulièrement, ce n’est pas particulièrement appétissant. C’est ce qu’a pu constater notre ancienne consultante Vicky De Jonghe, qui fait actuellement un voyage de plusieurs mois à travers le monde. Elle est heureuse d’utiliser depuis de nombreuses années déjà une coupe menstruelle ainsi que des serviettes hygiéniques lavables. Celles-ci conviennent parfaitement en voyage. Elle a été si enchantée par ces produits (on connaît l’enthousiasme de Vicky !) qu’elle a décidé d’écrire un blog sur le sujet. Elle y raconte non seulement ses propres expériences, mais elle partage aussi de nombreux conseils qui facilitent considérablement l’usage de produits lavables en voyage.

Nouveau service de livraison, nouvelles possibilités

Nous travaillons à nouveau avec bpost pour la livraison de nos colis. Cela offre aux clients belges toute une série de possibilités supplémentaires, notamment le retrait dans un point poste ou un distributeur de paquets. Un service supplémentaire qui de surcroît est moins cher.

Les écochèques, un cadeau empoisonné

L’écochèque fait son retour dans l’actualité. Le gouvernement a voulu supprimer cette rémunération extralégale, mais les partenaires sociaux et les émetteurs des écochèques ont tout mis en œuvre pour la maintenir en vie. Comme les choses se présentent aujourd’hui, le lobbying des partenaires sociaux et des émetteurs l’a emporté. On peut difficilement trouver une meilleure preuve que notre gouvernement fédéral n’est pas capable de tenir ses engagements. Car, pas moins que le travailleur lambda, la plupart des commerçants n’ont jamais rien attendu de ces écochèques, qui n’engendrent que des tracas et des coûts. Et pour les magasins en ligne spécialisés, les écochèques dits ‘électroniques’ sont tout simplement un cauchemar.

Pourquoi utiliser une serviette hygiénique lavable ? Pour l’environnement et les matières naturelles.

Moins de déchets et moins d’irritations parce que vous utilisez des matières naturelles. Ce sont manifestement les principales raisons pour lesquelles vous aimez tant les serviettes hygiéniques lavables et les coupes menstruelles. C’est la conclusion des résultats de notre récente enquête à laquelle vous avez massivement participé (plus de 300 réponses).

Petit Fantôme, un nouveau site web pour des parents soucieux de l’environnement

Petit Fantôme est un nouveau site web destiné aux jeunes parents qui accordent une grande importance à l’écologie, tout en voulant faire des économies. Le site web est spécialisé dans les couches lavables et accessoires, et propose aux parents une alternative aux couches jetables qui est respectueuse de l’environnement, bon marché et saine. Le spécialiste des couches lavables recherche des consultantes.

Nos six principes

Chez Petit Fantôme, nous avons des principes. Et des idéaux. Nous essayons de nous y tenir, même si c’est parfois en contradiction avec l’esprit d’entreprise qui nous caractérise. Nous avons créé Petit Fantôme à partir d’un engagement pour un environnement meilleur. Ecologie, durabilité, bonnes conditions de travail, ce sont tous des aspects qui sont importants à nos yeux et le resteront toujours. Cela se traduit de différentes manières :

Emballage : ne vous effrayez pas en voyant arriver votre commande dans une boite de Lego, de Chivas Regal, de frites surgelées ou même de Pampers. Nous prenons la réutilisation très au sérieux et sommes fiers de pouvoir dire que, depuis la création de Petit Fantôme, nous n’avons pas encore acheté de nouvelles boites, mais réutilisé à chaque fois des boites reçues auprès de notre boulanger, notre pharmacien ou encore d’amis et de connaissances.

Livraisons : BubblePost est notre partenaire fixe pour la distribution. Et ce grâce à leur approche écologique et le fait qu’ils travaillent avec des coursiers à vélo et des voitures écologiques. Est-ce le service de livraison le plus rapide ? Non, mais bien le moins polluant. Il peut dès lors arriver que votre colis prenne un peu plus de temps pour arriver chez vous.

Soldes : désolé, nous n’y participons pas. Petit Fantôme vend des produits écologiques et durables, dont vous profiterez longtemps et qui ne passeront pas de mode. Nous ne faisons pas de braderies et actions commerciales comme durant les périodes des soldes, le Black Friday, le Boxing Day et autres obligations d’achats importées des Etats-Unis. Soyons réalistes : ces actions n’ont pas pour objectif de vous faire payer moins, mais bien de vous faire dépenser plus.

Réductions : ne faisons-nous dès lors jamais de réductions ? Mais bien sûr que si, nous accordons en permanence des réductions à ceux qui affichent leur engagement à œuvrer à une société meilleure, et qui le traduisent par une affiliation. En Flandre, il s’agit par exemple du Gents Milieu Front (GMF), Ethisch Vegetarische Alternatief (EVA) ou MamAditi. D’autres associations similaires peuvent s’inscrire chez nous. Nous faisons par ailleurs des réductions sur des produits qui disparaissent de notre gamme. Vous les trouverez dans notre outlet. Et très occasionnellement, nous accordons des réductions parce que nous en avons envie, lors d’un anniversaire par exemple.

Bataille des prix : encore une dernière chose à propos de l’argent. Nous préférons collaborer avec nos concullègues plutôt que nous lancer dans une guerre des prix. Si le fabricant indique un prix conseillé, nous nous y tenons. Cela nous permet d’investir dans un maximum d’informations, de conseils et de service.

Produits fabriqués dans de bonnes conditions de travail : nous sommes très touchés par les mauvaises conditions de travail dans les pays à bas salaires. C’est pourquoi nous préférons les marques qui fabriquent les articles dans de bonnes conditions de travail, et qui sont aussi en mesure de nous convaincre de leurs principes éthiques. Nous privilégions les fournisseurs qui travaillent avec des personnes défavorisées, qui produisent localement dans un atelier protégé par exemple. Les produits qui sont trop bon marché et ne peuvent qu’avoir été fabriqués dans de mauvaises conditions de travail n’ont pas leur place chez nous.

Soyons honnêtes : il est parfois difficile de respecter tous ces principes et la tentation est grande de participer à un ‘Black Friday’. Mais nous essayons de résister du mieux que nous pouvons.

Naïfs comme nous sommes, nous espérons que vous aussi, chers clients, vous adhérerez à ces principes, ou du moins que vous ferez preuve de compréhension. Cela nous attriste toujours d’entendre qu’un client potentiel a laissé une de nos consultantes donner des explications pendant deux heures pour ensuite aller commander ailleurs juste pour payer quelques euros de moins, plutôt qu’accorder à la consultante sa commission. Heureusement, cela n’arrive pas trop souvent, et nous nous sentons avant tout confortés dans nos principes et nos idéaux grâce à notre bonne collaboration avec vous, nos consultants et nos collègues.

 

Pourquoi tant de soldes sur les articles en laine ?

Petit Fantôme laineAllons droit au but : nous aimons ce qui est lavable, nous aimons les matières naturelles, nous aimons la laine. Mais ce n’est pas tout : nous sommes tellement enthousiasmés par les vêtements en laine pour les bébés, les enfants et les adultes que nous aimerions remplir notre magasin avec ces articles.

Mais en réalité, Petit Fantôme est spécialisé dans les couches et les serviettes hygiéniques lavables ainsi que les coupes menstruelles. Et nous pouvons affirmer tout connaître sur le sujet. Cela peut certes paraître un peu prétentieux de notre part. Mais nous nous sentons spécialistes en produits lavables. Nous proposons une vaste gamme de toutes sortes de produits que nous soutenons à 100%, que nous avons testés dans les détails et qui présentent tous leurs avantages. Nous possédons un grand savoir-faire et pouvons vous aider avant et après votre achat. Sans compter que nous disposons d’un grand stock avec une variété importante de couleurs et de motifs imprimés. Enfin, des magasins (en ligne) dont nous sommes très fiers.

Etant donné que nous nous concentrons sur les couches et les serviettes hygiéniques lavables ainsi que les coupes menstruelles, nous ne sommes pas en mesure de proposer la même offre en vêtements en laine, avec la même diversité et le même savoir-faire. C’est pourquoi nous avons décidé de nous consacrer avant tout à notre spécialisation : développer davantage Petit Fantôme et réduire un peu les articles en laine.

Par conséquent, la plupart des vêtements des marques Disana et ManyMonths disparaissent progressivement de notre gamme et nous appliquons une réduction de 20% sur les ventes. Nous conservons toutefois les sous-vêtements en laine des marques iobio et Engel Natur – qui conviennent idéalement au-dessus des couches lavables. Tout comme les pantalons larges spécifiques qui sont parfaits à porter au-dessus des couches épaisses : les salopettes en tricot de Disana et les pantalons (Hazel pants) de ManyMonths. Sans oublier bien sûr les culottes en laine et les longies.

 Trouvez ici nos articles en laine. 

 

Quand la crèche est réticente envers les couches lavables

La crèche et les couches lavables… Cela reste malheureusement une histoire compliquée. Bien que la majorité des crèches et des gardiennes d’enfants acceptent aujourd’hui les couches réutilisables, un certain nombre d’entre elles continuent à s’opposer avec obstination à ce type de couches et préconisent les couches jetables. Voici quelques conseils pour entamer le dialogue avec la crèche.


Il arrive malheureusement que des gens rapportent à Petit Fantôme que des crèches refusent les couches lavables. Généralement, c’est la méconnaissance des couches lavable qui est à l’origine de ce refus.


Dans tous les cas, posez la question quant à l’utilisation de couches lavables avant de choisir une crèche. Si la crèche adopte une attitude négative par rapport aux couches réutilisables, sondez alors leur motivation. Et gardez d’ores et déjà en réserve les arguments suivants :
- Les couches lavables sont tout aussi hygiéniques que les langes jetables.
- Les couches lavables sont tout aussi pratiques que les langes jetables
- Les couches réutilisables ne présentent pas plus de risques de fuites que les Pampers, bien au contraire
- Les couches réutilisables réduisent davantage le risque de rougeurs aux fesses que les langes jetables


Ne manquez pas d’expliquer pourquoi vous avez vous-même fait le choix des couches lavables : elles sont meilleures pour l’environnement, elles sont moins chères et elles respectent mieux la peau délicate des petites fesses de bébé.


Montrez-vous flexible et optez éventuellement pour un autre type de couche à utiliser à la crèche que les couches que vous voulez utiliser à la maison. Les systèmes tout en un et les couches prépliées passent généralement mieux auprès des responsables d’une crèche que les systèmes couche + culotte. Un conseil précieux : les couches à nouer ne sont pas une solution pratique pour la crèche, car tout le monde n’est pas capable de s’en sortir correctement.


Lors de votre première visite dans une crèche, apportez un exemplaire de la couche que vous voulez utiliser. Le personnel verra ainsi immédiatement que les couches lavables d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les tissus en coton utilisés auparavant. Mettez l’accent sur la facilité d’utilisation de la couche lavable moderne. Emmenez aussi un sac de transport afin que la crèche sache comment vous ramènerez les couches à la maison. Expliquez qu’ils peuvent mettre directement les couches sales dans ce sac de transport.


Expliquez que les couches lavables représentent aussi une économie pour eux : moins de couches jetables signifie moins de déchets. Les crèches qui passent entièrement à des couches lavables économisent des tonnes de déchets par an. Cela représente donc aussi beaucoup moins de conteneurs à ordures à faire enlever et à payer.


Faites remarquer qu’il y a de plus en plus de parents qui sont soucieux de l’environnement. Le fait d’accepter les couches lavables est bénéfique pour leur image, et peut leur apporter plus de clients. Un grand nombre de crèches ont elles-mêmes opté pour le lavable et y trouvent leur compte.


Signalez également que vous êtes ouvert à une période d’essai. Si tout se passe bien, la crèche fera elle aussi preuve d’ouverture d’esprit, et il apparaîtra très vite pendant la période d’essai que les couches lavables ne leur donnent pas tellement de travail en plus et sont beaucoup plus faciles à utiliser que ce qu’ils avaient toujours pensé. Une période d’essai d’une à trois semaines est un délai raisonnable. Dans la plupart des cas, vous aurez à no
uveau convaincu des gens des avantages que présentent les couches lavables.
Et si l’entretien ne se déroule pas comme espéré et que la personne responsable de la crèche persévère dans son refus ? Quoi qu’il arrive, restez poli et aimable – comme tous les gens qui utilisent des couches lavables – mais mettez-vous éventuellement à la recherche d’un autre lieu d’accueil pour votre enfant.