Mettez les couches lavables à l’agenda politique

Mettez les couches lavables à l’agenda politique Votre commune n’accorde pas encore de subventions pour les couches lavables ? Dans ce cas, mettez ce point à l’agenda politique. Pour vous y aider, Petit Fantôme a préparé une lettre type et un document d’information.

Maintenant que les élections de conseils communaux en Belgique sont terminées et que de nouvelles administrations ont été installées partout, il est grand temps d’encourager nos bourgmestres et échevins à accorder de l’importance à l’écologie, par exemple en octroyant des subventions aux parents qui contribuent à diminuer la montagne de déchets en utilisant des couches lavables. De cette manière, les administrations communales peuvent démontrer au citoyen qu’elles se sentent concernées par les questions environnementales.

Les couches lavables ne sont pas seulement plus économiques pour les parents, elles le sont aussi pour la commune. Cette dernière doit en effet débourser quelque 200 euros pour le traitement d’une tonne de déchets résiduels. Etant donné que les couches réutilisables permettent d’économiser une tonne de déchets, la commune y trouve donc elle aussi son avantage. Un avantage financier qu’elle peut utiliser pour encourager la réutilisation. Cette subvention peut aider à convaincre les parents qui hésitent en raison de l’investissement de départ lié aux couches lavables.

C’est pourquoi Petit Fantôme organise une action de revendication par courrier. Nous avons rédigé une lettre type et un document d’information que vous pouvez envoyer à votre bourgmestre ou échevin de l’environnement. Faites-leur comprendre qu’ils doivent subventionner les couches lavables : d’une part la commune y trouve un avantage financier, et d’autre part l’administration peut ainsi prouver qu’elle se préoccupe de l’environnement.

Vous pouvez également utiliser cette lettre si votre commune accordait jusqu’à présent des subventions, car la nouvelle administration doit à nouveau approuver ce type de subventions à chaque législature. Faites donc en sorte que le point reste bien à l’ordre du jour.

Lors de la précédente action, notre pendant néerlandophone Klein Spook a obtenu de bons résultats dans toute une série de communes flamandes. Quoi qu’il en soit, ne manquez pas de nous tenir au courant de vos actions et des conséquences.

Vous pouvez demander à obtenir la lettre type et le document d’information en envoyant un e-mail à info@petitfantome.be

Laissez votre commentaire