Quand la crèche est réticente envers les couches lavables

La crèche et les couches lavables… Cela reste malheureusement une histoire compliquée. Bien que la majorité des crèches et des gardiennes d’enfants acceptent aujourd’hui les couches réutilisables, un certain nombre d’entre elles continuent à s’opposer avec obstination à ce type de couches et préconisent les couches jetables. Voici quelques conseils pour entamer le dialogue avec la crèche.


Il arrive malheureusement que des gens rapportent à Petit Fantôme que des crèches refusent les couches lavables. Généralement, c’est la méconnaissance des couches lavable qui est à l’origine de ce refus.


Dans tous les cas, posez la question quant à l’utilisation de couches lavables avant de choisir une crèche. Si la crèche adopte une attitude négative par rapport aux couches réutilisables, sondez alors leur motivation. Et gardez d’ores et déjà en réserve les arguments suivants :
- Les couches lavables sont tout aussi hygiéniques que les langes jetables.
- Les couches lavables sont tout aussi pratiques que les langes jetables
- Les couches réutilisables ne présentent pas plus de risques de fuites que les Pampers, bien au contraire
- Les couches réutilisables réduisent davantage le risque de rougeurs aux fesses que les langes jetables


Ne manquez pas d’expliquer pourquoi vous avez vous-même fait le choix des couches lavables : elles sont meilleures pour l’environnement, elles sont moins chères et elles respectent mieux la peau délicate des petites fesses de bébé.


Montrez-vous flexible et optez éventuellement pour un autre type de couche à utiliser à la crèche que les couches que vous voulez utiliser à la maison. Les systèmes tout en un et les couches prépliées passent généralement mieux auprès des responsables d’une crèche que les systèmes couche + culotte. Un conseil précieux : les couches à nouer ne sont pas une solution pratique pour la crèche, car tout le monde n’est pas capable de s’en sortir correctement.


Lors de votre première visite dans une crèche, apportez un exemplaire de la couche que vous voulez utiliser. Le personnel verra ainsi immédiatement que les couches lavables d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec les tissus en coton utilisés auparavant. Mettez l’accent sur la facilité d’utilisation de la couche lavable moderne. Emmenez aussi un sac de transport afin que la crèche sache comment vous ramènerez les couches à la maison. Expliquez qu’ils peuvent mettre directement les couches sales dans ce sac de transport.


Expliquez que les couches lavables représentent aussi une économie pour eux : moins de couches jetables signifie moins de déchets. Les crèches qui passent entièrement à des couches lavables économisent des tonnes de déchets par an. Cela représente donc aussi beaucoup moins de conteneurs à ordures à faire enlever et à payer.


Faites remarquer qu’il y a de plus en plus de parents qui sont soucieux de l’environnement. Le fait d’accepter les couches lavables est bénéfique pour leur image, et peut leur apporter plus de clients. Un grand nombre de crèches ont elles-mêmes opté pour le lavable et y trouvent leur compte.


Signalez également que vous êtes ouvert à une période d’essai. Si tout se passe bien, la crèche fera elle aussi preuve d’ouverture d’esprit, et il apparaîtra très vite pendant la période d’essai que les couches lavables ne leur donnent pas tellement de travail en plus et sont beaucoup plus faciles à utiliser que ce qu’ils avaient toujours pensé. Une période d’essai d’une à trois semaines est un délai raisonnable. Dans la plupart des cas, vous aurez à no
uveau convaincu des gens des avantages que présentent les couches lavables.
Et si l’entretien ne se déroule pas comme espéré et que la personne responsable de la crèche persévère dans son refus ? Quoi qu’il arrive, restez poli et aimable – comme tous les gens qui utilisent des couches lavables – mais mettez-vous éventuellement à la recherche d’un autre lieu d’accueil pour votre enfant.

Laissez votre commentaire